En 1997, la  Fondation L’Hymne aux Enfants ouvrait son premier foyer d’accueil à Ouahigouya. Depuis, la Fondation a élargi son action. Active sur différents sites, elle souhaite regrouper ses activités pour être encore plus efficace.

Créée en 1995 en Suisse, la Fondation ouvre son premier foyer d’accueil à Ouahigouya en 1997. Dès 1999, elle élargit son action pour venir en aide aux enfants souffrant de graves maladies, dont le cancer.

Aujourd’hui, les activités de la Fondation L’Hymne aux Enfants sont réparties sur deux sites :

  1. Un internat à Saaba qui accueille des enfants et adolescents opérés. Tous les pensionnaires sont scolarisés ou en formation professionnelle afin de leur permettre, en plus d’être soignés, d’avoir une possibilité d’insertion dans la vie professionnelle.
  2. Un bureau administratif et une maison de soins à Ouagadougou.

Un nouveau centre médico-social

La Fondation a le projet de construire un nouveau centre médico-social à Ouagadougou pour regrouper toutes les activités de la Fondation sur un seul site. Ce regroupement vise plusieurs objectifs :

  • faciliter l’organisation,
  • rendre l’action de la Fondation plus visible,
  • apporter des économies d’échelle,
  • développer et pérenniser l’engagement local en matière de santé publique.

Le futur centre médical et social comprendra notamment un internat, une maison de soins, un centre de vaccination, une maison pour les stagiaires et visiteurs, un puit pour l’autonomie en eau. Dans une seconde phase, une école et un module de soins palliatifs seront également construits.

En construisant ce nouveau centre médico-social, la Fondation entend poursuivre son programme d’actions avec encore plus d’efficacité.

Des fonds nécessaires pour la construction

En 2012, à l’issue d’une récolte de fonds baptisée « Pied nomade », la Fondation L’Hymne aux Enfants est en mesure d’acquérir un terrain de 4 hectares.

Une clause prévoit toutefois qu’elle ne sera pleinement propriétaire du terrain qu’à partir du moment où celui-ci est construit de bâtiments à destination médicale.

Des fonds sont donc nécessaires pour les différentes phases des travaux : de la clôture du terrain à la construction des bâtiments proprement dits.

Deux sources de financement sont envisagées pour les travaux de construction du futur centre médico-social. D’une part, une donation de l’asbl luxembourgeoise Bazar International de Luxembourg. D’autre part, une partie des dons récoltés par le projet SPICY 3.

Crédit photographique: ©Fondation L’Hymne aux Enfants

Voir aussi :

SPICY 3 Projet festif et solidaire - construction de l'internat à Ouagadougou

Dons 2017 : les premières pierres de l’internat sont posées  

Dons 2017 : les premières pierres de l’internat sont posées  

Dons 2017 des équipes SPICY 3

Dons 2017 : construction de l’internat et nouvelle action de prévention  

Dons 2017 : construction de l’internat et nouvelle action de prévention  

Dons 2016 : une nouvelle étape dans les travaux

Dons 2016 : une nouvelle étape dans les travaux

Dons 2016 : Les projets se concrétisent au Burkina Faso

Dons 2016 : Les projets se concrétisent au Burkina Faso